Nous avions un ordre du jour bien chargé avec 41 points… ou 42 ? Nous ne savons plus puisque nous n’avons pas reçu l’ordre du jour complet.

La majorité a introduit la séance en faisant référence aux incidents du dernier Conseil, lors duquel l’opposition a quitté la séance en déplorant l’absence de débat démocratique, mettant ainsi fin à celle-ci faute de quorum.
La majorité nous a fait savoir qu’ils mettraient en place un groupe de travail incluant l’opposition pour élaborer collectivement un nouveau règlement d’ordre intérieur.
Nous sommes ravis que notre proposition d’un travail collectif autour du ROI ait été acceptée par la majorité et espérons que cela nous mènera à un fonctionnement plus harmonieux du Conseil communal.

Le premier point à l’ordre du jour était une interpellation citoyenne concernant la circulation autour de l’école Goudenregen. Les citoyens demandent de la transparence et une vrai concertation. Pour des rues et quartiers apaisés, il est nécessaire de prendre le temps de l’élaboration de solutions collectivement avec les riverains et usagers du quartier.

L’approbation du PV de la séance précédente a été reportée, puisqu’il en existait deux versions (une, pour une fois, circonstanciée mais avec une déclaration politique de la majorité complètement déplacée sur un document administratif de ce type, et l’autre non circonstanciée), et que la majorité n’avait pas l’air de savoir laquelle devait être soumise au vote.

Notre conseillère Marie Fontaine a questionné la majorité sur la prise en compte de l’expertise des stewards de la prévention et des éducateurs quant au choix de l’emplacement des caméras de surveillance sur le site de Lojega, et rappelé l’importance d’une véritable politique de prévention. L’humain et le respect de la vie privée doivent être privilégiés, le placement d’yeux électroniques dans nos rues ne solutionnera pas tout.

Nous avons obtenu la gratuité pour le changement de prénom pour les personnes transgenres, contre 49 euros prévus initialement (et 490 euros la taxe de base). Notre amendement a été approuvé presque à l’unanimité (la NVA s’étant abstenue…).

Nous avons analysé et questionné la majorité sur la modification budgétaire n°1 (pour laquelle nous n’avions pas reçu les documents préalablement). L’opposition a questionné la majorité sur la pertinence de l’installation d’un système de vote électronique au sein du conseil communal (coût estimé : 24 000 euros) : nous pensons qu’il y a d’autres priorités et qu’à 27, nous pouvons nous débrouiller pour compter nos votes nous-mêmes.