Chaque année, plus de 600 Bruxellois meurent prématurément à cause de la pollution atmosphérique. A Ganshoren, des citoyen.ne.s se sont mobilisé.e.s pour objectiver la situation et mesurer la concentration de NO2 à différents endroits de notre commune.

Des résultats alarmants dans notre commune, notamment aux abords de nos écoles

Quatre points de mesure dépassent la norme européenne de 40 μg/m³ de NO2 (dioxyde d’azote). Et c’est à la sortie du tunnel, près du Sacré Cœur et à proximité directe de plusieurs écoles et arrêts de bus que la concentration est la plus importante : 66,7 μg/m³ de NO2 ! Même dans le marais de Ganshoren, la norme de 20 μg/m³ NO2 discutée actuellement à l’OMS est dépassée. Les autres points de mesure sont aussi préoccupants.

Heureusement, des solutions existent si l’on fait preuve d’ambition et de courage politique. C’est d’ailleurs à cela que nous invitent les nombreux mouvements citoyens actifs dans ce domaine (Filter Café Filtré, Bruxsel’air…).

Agir sur plusieurs axes de manière simultanée

Dans cette optique, nous avons rédigé un plan d’action communal complet destiné à donner enfin un nouveau souffle à un plan communal de mobilité vieux de plus de 10 ans !

Parce qu’une politique de mobilité durable ne se décrète pas, il faut selon nous agir sur plusieurs axes de manière simultanée :

  • Renforcer tous les acteurs de la mobilité durable : l’Echevinat de la mobilité doit se transformer en Echevinat de la mobilité durable avec un renforcement du personnel communal dédié à cet enjeu de société fondamental. Nous proposons en outre de mettre en place un réseau communal de citoyens ambassadeurs de la mobilité durable. Les écoles présentes sur notre territoire doivent aussi être encouragées à développer des plans de déplacement scolaires ambitieux.
  • Sensibiliser l’ensemble de la population à toutes les alternatives existantes à la voiture individuelle. Outre une modernisation indispensable de nos outils de communication communaux, nous proposons d’organiser une journée communale de la mobilité pendant laquelle ces alternatives pourraient être mieux mises en avant. Nous optons aussi résolument pour le développement de rangs scolaires piétons et cyclistes vers toutes les écoles.
  • Repenser l’espace public et les abords de nos écoles pour y favoriser le déplacement à pied et à vélo. C’est aussi un enjeu de sécurité routière pour nos enfants. Les solutions existent et sont nombreuses : création de rues scolaires, développement d’itinéraires cyclables communaux vers les écoles, réaménagement des abords d’écoles pour en faire des zones de rencontre sécurisées… Plutôt que de critiquer à tout rompre ce que fait ou non la Région, nous pouvons aussi proposer de manière constructive un réaménagement des voiries et carrefours régionaux pour y sécuriser et y favoriser les déplacements à pied et à vélo.

Pour sensibiliser à cette problématique l’ensemble du conseil communal, nous avons donc décidé de déposer en ce sens une motion dédiée à la mobilité durable et à une meilleure qualité de l’air aux abords de nos écoles. Cette motion sera débattue au conseil du communal du 28 juin prochain. Dans cette motion, nous insistons aussi sur une meilleure régularité et ponctualité des transports en commun existants sur notre commune dont le bus 87.

Envie d’assister aux débats ? Rendez-vous ce jeudi 28 juin à 19h à la Salle du Conseil de la Maison communale de Ganshoren.

Share This