Ce jeudi soir 22 février, le Conseil communal de Ganshoren a connu l’affluence des grands jours. En effet, les citoyens, opposés au projet de loi sur les visites domiciliaires visant à aller chercher les migrants chez leurs hébergeurs se sont déplacés en grand nombre.

La motion de rejet de la loi sur les visites domiciliaires a été soutenue par tous les groupes politiques, à l’exception du MR qui s’est abstenu.

Un bémol néanmoins : le paragraphe proposé par Ecolo-Groen/PS-LB demandant un engagement concret de la part du bourgmestre a été refusé suite au vote contre de ProGanshoren et de Défi : 
“[le Conseil communal de Ganshoren] * INVITE le Bourgmestre, dans le cas où la loi serait votée, à s’engager à inviter les forces de police locale à prioriser leurs autres missions en faveur de la tranquillité et de la sécurité des citoyens et du respect de l’ordre public, et à exiger de celles-ci, dans le cas où des actions devraient malgré tout être menées dans le cadre de cette loi, de s’assurer du respect scrupuleux des prescrits légaux, à commencer par le respect de la Constitution et des Droits fondamentaux ;”

Nous félicitons les citoyens qui se sont mobilisés contre ce projet de loi qui criminalise les personnes qui, par solidarité, hébergent les migrants par ce temps de grand froid. La solidarité doit primer sur les tentatives visant à intimider les personnes qui accueillent les migrants.

Share This