Marais de Ganshoren menacé !

Publié le mercredi 18 novembre 2009


Agrandir le plan

Ces terrains, situés entre les rues Vanderveken – rue au Bois et la rue Nestor Martin, allaient devenir jadis une des plus importantes zones d’industrie urbaine de la Région, suite à une densité (surface Plancher/Sol) gonflée à chaque nouveau plan urbanistique au cours des années. Grace à l’action d’Ecolo et de Groen !, et son conseiller communal Alain Beeckmans, plusieurs hectares furent mis en zone verte par les nouveaux plans d’aménagement régionaux (PRAS) et communaux (PPAS). La connection directe avec le Ring, via la Pontbeeklaan, fut aussi supprimée des plans. Ce plan d’expropriation a comme objectif la construction d’une nouvelle zone d’industrie urbaine. Mais elle menace la qualité de vie des riverains et la survie des Marais des Ganshoren.

1/ Trafic accru vers les autres communes, tunnel vers Ganshoren :

Infrabel (SNCB) projette la suppression de tous les passages à niveau à Ganshoren et Berchem-Sainte-Agathe. La circulation engendrée par la nouvelle zone d’industrie (situé au Nord du chemin de fer) augmentera donc la circulation vers les communes avoisinantes, Berchem et Asse-Zellik. La SDRB demande que le tunnel prévu par Infrabel en-dessous du passage à niveau dans la rue Nestor-Martin, soit à deux bandes de circulation, au lieu de une bande reglée par des feux. De ce fait, un nouvel axe de pénétration du Ring vers Ganshoren et l’avenue Marie de Hongrie est crée, alors que le quartier “Basilix” est déjà saturé.

2/ disparition d’une zone verte et menace sur le marais :

La carte d’évaluation biologique evalue la plupart des parcelles à exproprier comme “ensemble d’éléments de haute et de très haute valeur biologique”. La CEBO (Commission d’Environnement de Bruxelles-ouest) et Natuurpunt ont demandés le classement de cette partie de la vallée. Cette demande de classement a déjà reçu un avis favorable de la CRMS (Commission Royale des Monuments et Sites), le dossier est complet à l’administration et n’attend que sa prochaine étape : l’envoi au Gouvernement. Une eventuelle urbanisation aura comme conséquence une baisse de la nappe phréatique, et réduira à néant les effort du projet “maillage bleu”, avec comme conséquence l’assèchement définitif des Marais de Ganshoren


Ecolo et Groen ! demandent :

- l’arrêt de la procedure d’expropriation

- l’envoi au Gouvernement Bruxellois de la demande de classement

- l’extension du parc Roi Baudouin dans sa partie ouest, menant à bien la sauvegarde de la vallée du Molenbeek à Ganshoren et ses marais.


Info : Alain Beeckmans conseiller communal 02 427 64 25 - 0485 76 75 80 - alain.beeckmans@skynet.be