Le groupe Ecolo-Groen de Ganshoren a pris connaissance par la presse du changement de majorité intervenu très rapidement après le décès du bourgmestre Hervé Gillard. Ce changement pour le moins spectaculaire, qui n’a été possible que suite à un changement de camp de trois co-listiers de Mme Carthé, anticipe largement sur le futur puisqu’il annonce un accord préélectoral entre le MR et Pro Ganshoren pour se partager le futur maïorat qui devrait être mis en place à l’issue des élections de 2018.
D’aucune manière le groupe Ecolo-Groen n’a été impliqué dans les tractations et manœuvres faisant immédiatement suite au décès de feu Hervé Gillard. L’annonce faite à la presse s’est contentée de signaler l’accord intervenu entre les partenaires de la nouvelle majorité. Si cette dernière est de fait ainsi en nombre suffisant pour prendre les rênes de la commune, il lui sera cependant très difficile de gouverner de manière apaisée. Aucune information n’a en effet été communiquée sur les orientations qui devraient nourrir le nouveau programme politique nécessaire pour gérer la commune. De plus, la structure de fonctionnement mise en place semble d’emblée bancale puisque les échevins de la majorité renversée restent en place. Renvoyés brutalement dans l’opposition, comment pourraient-ils continuer à collaborer avec la nouvelle majorité en visant le bien de tous les ganshorenois ?
De cette situation kafkaïenne ressort donc une évidence : le ciment de la nouvelle coalition pourrait se résumer au simple slogan « Tous contre Carthé ». Il va de soi qu’une nouvelle majorité devrait s’accompagner d’une nouvelle note de politique générale. Ce n’est malheureusement pas le cas et on est donc en droit de craindre une gestion au petit bonheur la chance jusqu’à la fin de cette législature.
Si, sur papier, le changement de majorité est possible et respecte la loi électorale, il n’en reste pas moins vrai que, moralement, ce revirement d’alliance basé plus sur une question de personne que sur un programme d’action politique pose question. Alain Beeckmans, Conseiller communal Groen, précise à ce sujet « Ethiquement, les nombreux retournements de veste de plusieurs membres de cette coalition sont regrettables : la confiance des citoyens en la mission de service des mandataires politiques en prend un sérieux coup ». Christine Roy, Conseillère communale Ecolo, affirme « Dans l’opposition, Ecolo-Groen maintiendra son cap basé sur les valeurs de l’écologie politique et sur notre engagement en faveur d’une politique plus éthique et plus proche des citoyens ». En conclusion, Ecolo-Groen continuera à mener une opposition constructive en veillant à proposer des actions positives en faveur de l’ensemble des habitants de la commune.
En annonçant d’emblée son maintien au pouvoir au-delà de 2018, cette nouvelle majorité donne un très mauvais message aux citoyens qui pourraient penser que cela n’aurait plus aucun sens d’aller voter. Ecolo-Groen affirme au contraire qu’il appartiendra à ceux-ci de choisir en âme et conscience ses représentants les plus fiables lors d’élections décisives. Sur base de son programme, Ecolo-Groen se présentera comme une alternative non compromise.
Share This